Monsieur Excel
Pour tout savoir faire sur Excel !

20 décembre 2014

Masquage des erreurs à l’écran

Il arrive qu’un tableau, même bien conçu, comporte des erreurs. C’est le cas du tableau ci-dessous où nous répertorions le salaire moyen d’un groupe de personnes, par sexe, dans plusieurs pays. La dernière colonne affiche le salaire moyen, indépendamment du sexe.

Certains pays n’ayant pas de représentants des deux sexes, cela engendre automatiquement des erreurs de type #DIV/0!, comme le montre le premier tableau ci-dessous. C’est aussi bien entendu le cas pour tout pays ne comptant aucune personne, comme l’Angleterre.


Une solution simple consiste à sélectionner le bloc L11:N21 et à définir un format conditionnel spécifiant que, si la cellule comporte une erreur, la police de caractères doit être de couleur blanche. Nous voyons comment cela est défini dans la seconde copie d’écran.

La dernière copie d’écran, entourée d’un trait bleu, illustre le résultat obtenu.

Remarque – Si vous sélectionnez tout le bloc, vous verrez alors apparaître le contenu les cellules masquées en blanc sur un fond bleuté.


5 Commentaire(s):

  • La mise en forme conditionnelle est-elle préférable à l'utilisation de la fonction SIERREUR?

    By Blogger  Marc, sur 10:32 AM  

  • Ce n'est pas la même chose...

    Avec le format conditionnel, la cellule masque l'erreur, mais celle-ci est toujours présente.

    Avec SiErreur(), le contenu de la cellule est réellement transformé.

    Dans les deux cas, cela a donc un impact différent sur les cellules dépendantes...

    By Blogger Hervé Thiriez, sur 9:32 AM  

  • Et en terme de rapidité d'exécution?

    By Blogger  Marc, sur 9:29 PM  

  • Attention à cette solution de masquage de l'erreur par un format conditionnel ! Elle est à manipuler avec précaution. J'ai eu le cas d'un client qui ne comprenait pas pourquoi son tableau était horriblement ralenti.
    En fait, il avait recopié la règle de formatage conditionnel de nombreuses fois sans s'en rendre compte en recopiant les formules au fur et à mesure que le tableau s'allongeait. Il devait y avoir au moins 50 règles sur des zones différentes, et donc, cela ramait fortement...
    Si vous choisissez cette méthode (personnellement, je préfère le SIERREUR), pensez bien à vérifier dans "gérer les règles" de la mise en forme conditionnelle qu'il n'y a bien qu'une seule règle sur toute la zone concernée.

    By Blogger Nadine Bobbio, sur 9:45 PM  

  • Bonjour,

    Je n'y avais jamais pensé !
    En terme d'affichage c'est très astucieux...et probablement plus intuitif à manipuler qu'un sierreur() pour un novice

    Bon, je reconnais que d'un point de vue des données, je préfère toujours utiliser =sierreur(ma formule ; )

    On peut aussi le manager en amont, et ne pas créer d'erreur ...avec une fonction =si(dénominateur =0; ; ma formule)

    ... bref, plus on anticipe/corrige en amont... moins on joue à bidouiller en aval ...mais il faut reconnaître que certaines bidouilles nous rendent souvent bien service !

    Merci encore,
    Vincent

    By Anonymous Vincent, sur 4:47 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Accueil